La hausse des ventes au détail le mois dernier est une "nouvelle encourageante", selon la National Retail Federation, et l'accent doit maintenant être mis sur le maintien des magasins de détail ouverts aux affaires.

Alors que les ventes ont considérablement augmenté par rapport à avril, en hausse de 17,7%, ce chiffre reste bien en deçà des dépenses de la même période l'an dernier, selon un communiqué de presse de la NRF.

"L'économie a démarré en mai alors que les détaillants et les autres entreprises rouvraient leurs portes et que la relance de l'argent et les contrôles supplémentaires du chômage ont alimenté les dépenses tirées par la demande refoulée après deux mois de fermetures", a déclaré l'économiste en chef de la NRF, Jack Kleinhenz, dans le communiqué. "Mais la reprise complète est encore loin. Les comparaisons avec avril doivent être prises dans leur contexte, car avril a été un mois complet où presque tout ce qui n'était pas jugé" essentiel "a été arrêté. Les dépenses se sont considérablement améliorées mais elles sont encore bien en deçà où il était il y a un an, et alors que la chute de la confiance des consommateurs est terminée, le chômage reste élevé et la confiance est toujours au niveau de la récession. "

"Ce que nous devons examiner, c'est la trajectoire de l'emploi et la direction du virus. Il y a de l'espoir pour un redressement de l'économie au troisième trimestre, mais si le virus a un réveil, nous allons voir des situations graves pour consommateurs ", a ajouté Kleinhenz dans le communiqué.

Selon NRF, chaque catégorie de commerce de détail a enregistré des gains d'un mois à l'autre. Les détails des principaux secteurs de la vente au détail en mai comprennent:

  • Les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires ont augmenté de 188% d'un mois à l'autre, désaisonnalisés, mais ont diminué de 63,3% d'une année à l'autre.
  • Les magasins de meubles et d'accessoires de maison ont augmenté de 89,7% d'un mois à l'autre, désaisonnalisés, mais ont diminué de 23,2% d'une année à l'autre.
  • Les ventes en ligne et hors magasin ont augmenté de 9% d'un mois à l'autre, désaisonnalisées et de 25,3%, non désaisonnalisées, d'une année à l'autre.